samedi 13 janvier 2018

La Japon avec de jeunes enfants

Quand la famille s'agrandit, le monde en est complètement changé. Il ne reste ainsi pas beaucoup de temps pour mettre à jour un blog. Un voyage au Japon avec de jeunes enfants sera aussi très différent des pérégrinations de jeune actif dont j'ai souvent parlé ici. Et pour commencer, faut-il vraiment partir ? C'est tout à fait possible, même avec des bébés dès 6 mois, à condition de bien s'organiser. Ceux qui ont des proches sur place ne doivent donc pas se priver. Les autres hésiteront sans doute: le Japon, pays sûr et propre, est une des seules destinations exotiques accessibles dans ces conditions. Toutefois, un voyage avec la petite famille sera coûteux et, même si vous profiterez du dépaysement, vos petits trésors vous empêcheront certaines activités.


 Le voyage commence par le choix de la saison, et disons le tout net, le Japon n'est pas une destination pour les grandes vacances: la saison des pluies dure jusqu'au 20 juillet. Il y a ensuite un mois très chaud et humide jusqu'à la fin août où la saison des ouragans commence. La moiteur étouffante de l'été japonais est à peine supportable pour des adultes seuls. C'est une torture pour de jeunes enfants qui seront fatigués du voyage, et des contrastes entre l'extérieur et l'intérieur trop climatisé. Le printemps et l'automne sont les meilleurs saisons, et début novembre, on pourra profiter de la cérémonie de sichigosan (七五三) dans les temples japonais. Les petites japonaises s'y rendent à 3 et 7 ans, les petits japonais à 5 et 7 ans, en mettant de très beaux kimonos. La saison des fêtes de fin d'année est aussi très agréable: il pleut très peu, et cela permet de profiter aussi des cérémonies traditionnelles au temple, même si le pays s'arrête en partie du 31 décembre au 3 janvier, ce qui doit être anticipé, car grands magasins et musées seront souvent fermés.
Le choix du vol est encore plus important qu'en temps normal. Le billet coûte presque plein tarif dès deux ans, et presque rien avant. Avec deux enfants, on parle d'un budget voyage souvent proche de 4000 € en haute saison. En partant en semaine, ou en décalant légèrement les dates de départ par rapport aux vacances scolaires, on peut beaucoup économiser (j'ai parfois payé seulement 2000 ou 2500€ pour 4). Les bébés ont droit à leur petit lit, mais ces derniers ne sont pas tous de même taille. Par exemple, le lit d'Air France est trop petit à un an et demi, alors que celui de Lufthansa est plus large. Il est préférable de réserver bien en avance pour avoir les rares places équipées des lits bébés, et toute la famille côte à côte. Le vol de nuit est, surtout pour de très jeunes enfants, un incontournable, le pire âge étant celui des 4 pattes ou du début de la marche. Le vol de nuit d'Air France, qui de plus arrive à Haneda (羽田), l'aéroport du centre de Tokyo (東京), est mon préféré. Avec des enfants plus grands, dès 3 ans, le voyage est plus facile, notamment grâce aux petits écrans individuels qui stockent suffisamment de dessins animés. Durant le voyage, il n'est pas toujours possible de garder une poussette, un porte bébé est indispensable avant deux ans.
Une fois sur place, il est préférable d'avoir un emploi du temps calme, avec notamment un temps de sieste tous les jours pour les plus petits. Bien choisir son hôtel n'est pas simple, notamment à Tokyo: le mieux est de choisir un ancien hôtel de luxe qui n'a pas été rénové depuis longtemps, et qui offre des chambres larges à un prix néanmoins raisonnable, par exemple autour de 120€. Une chambre avec deux lits de 110cm permet facilement de dormir avec deux jeunes enfants, en leur faisant partager chacun le lit d'un parent. Un bébé dormira souvent mieux dans cet environnement inconnu entre ses deux parents, ce qui est d'ailleurs la mode japonaise, le fameux "kawa-no-ji" (川の字), il ne faut donc pas éliminer d'emblée un hôtel qui ne propose pas de lit bébé. Si l'hôtel propose un petit-déjeuner, c'est souvent préférable, d'autant que c'est souvent gratuit pour les jeunes enfants. Les transports en communs sont aussi gratuits pour les enfants de moins de 6 ans.

Le plus simple pour manger est d'acheter un bento (弁当), plateau repas, et de le consommer dans la chambre d'hôtel. Ils sont en vente partout, en particulier dans les gares et les supermarchés. A l'hôtel, nous mangeons en général des bentos le soir, après être allé au restaurant à midi. Même si cela peut paraître glauque, c'est très pratique et l'on se demande alors comment l'on fait pour voyager avec des jeunes enfants dans les pays qui n'en proposent pas. Les restaurants japonais traditionnels proposent également souvent des salles individuelles en tatami qui sont très pratiques, notamment si le petit dernier est en plein dans le quatre pattes. Vous devrez peut-être demander l'aide du réceptionniste de votre hôtel pour trouver un tel endroit. Il y a souvent dans ces restaurants un menu enfant très soigné, "Okosama-teishoko" (お子様定食) avec un assortiment de plats qui ravira les plus petits. Les plats sont parfois présentés dans la légendaire "assiette Shinkansen". On peut également déjeuner dans les "family restaurant" (ファミレス), qui disposent souvent d'un menu en anglais, et de plats pour toutes les tranches d'âge, y compris des petits pots. Soyons honnête, la qualité y est variable. Il y a également dans le centre de Tokyo quelques oasis familiaux, comme le restaurant du muji (無印良品) de Yurakucho près de Ginza, ou la terrasse du grand magasin Mitsukoshi, aussi à Ginza. 
Le centre de Tokyo est un désert d'enfants, et il n'est parfois pas simple d'acheter des couches ou des petits-pots. Toutes les pharmacies n'en stockent pas. Je suis ainsi une fois allé acheter des couches chez Big Camera à Yurakucho (有楽町) près de la gare de Tokyo, il est préférable d'y aller sans être accompagné de ses enfants, le rayon des couches est stratégiquement disposé tout au fond du rayon jouet. Dans le centre de Tokyo, je suis parfois allé jusqu'à Oomori (大森) ou Asakusa (浅草), des quartiers plus familiaux, pour trouver un supermarché avec des petits pots.


Les  enfants apprécient les parcs japonais, qui sont en général bien équipés en toboggans et balançoires, mais vous vous en lasserez peut-être. Il y a également un Zoo à Ueno (上野), un  aquarium près de Oomori (大森) et un autre plus luxueux dans le Prince Hotel à Shinagawa (品川). La plage d'Odaiba peut faire une promenade agréable, les petits adorent le monorail pour y aller. Vers 4 ou 5 ans, le musée d'Edo Tokyo à Ryogoku (両国), que l'on présentera bien comme une tortue géante, amusera les petits, qui seront peut-être amusés d'y rencontrer des lutteurs de Sumo. Les visites de temple amusent bien les petits, tant que ce n'est pas trop long: à 2 et 4 ans, mes enfants ont adoré le Kinkakuji (pavillon d'or) à Kyoto (京都). Le grand Buddha de Kamakura (鎌倉) ou Nara (奈良), les temples colorés de Nikko (日光) amuseront également les petits. Le musée du train à Saitama (gare de Omiya 大宮) est un rêve de petit et grand garçon. Entre Tokyo et Kyoto, on pourra aussi emmener ses enfants prendre le train à vapeur de Oigawa à Shizuoka.


Bien organisé, un voyage au Japon permet à un couple avec de jeunes enfants d'échapper à une routine ennuyeuse. Si les enfants ont entre 4 et 6 ans, cela peut même être très agréable, si vous n'êtes pas trop ambitieux sur le nombre de visites.

Aucun commentaire: