dimanche 15 juin 2008

Week-end de charme dans un onsen

La vie urbaine japonaise est passionnante, mais les citadins souhaitent parfois faire une pause. Dans ce pays travailleur et peuplé, les japonais ont inventé une formule idéale pour oublier, le temps d'un court week-end, les trépidations de la ville. Pour se reposer après un travail intense, quelques moments d'intimité avec son conjoint, ou une sympathique sortie en famille, les auberges traditionnelles (旅館, ryokan) accueillent les voyageurs pour une nuit. La plupart se trouvent dans des stations thermales et offrent des bains dans d'eau de source volcanique (温泉, onsen). Plus qu'un hébergement, les ryokans offrent une véritable mise en scène, un voyage dans un Japon traditionnel probablement idéalisé.
Au départ des grandes villes japonaises, une ou deux heures suffisent à rejoindre les stations thermales. Il en existe de toutes tailles et standing. La très populaire station de Kinugawa-onsen(鬼怒川温泉), à proximité de Nikko(日光), a une architecture moderne et fonctionnelle, d'une esthétique relative. Beaucoup plus chic, Shuzenji-Onsen (修善寺温泉), à 90 minutes de Tokyo, réunit des établissements de luxe dont l'architecture est digne des plus beaux temples du pays. Des auberges isolées dans la montagne proposent une escale en pleine nature. La très pratique station d'Atami (熱海), à 50 minutes de Tokyo, ressemble à un petit Monaco, avec ses grands immeubles à flanc de montagne.
Un week-end en onsen débute le samedi matin à la gare, ou à l'agence de location de voiture. Vous quitterez la ville, et vous rendrez à destination en prévoyant une petite visite sur le chemin, et, si possible, un déjeuner dans un endroit sympathique. Les voyageurs à destination de Shuzenji pourront ainsi faire une halte bien méritée à Mishima (三島) pour goûter l'anguille locale (うなぎ, unagi). Les visiteurs de Kinugawa-onsen pourront se rendre à, la montagne (山頂) surplombant la station à pied ou par le téléphérique. Il est recommandé d'arriver en milieu d'après-midi au ryokan. L'architecture de ces établissements est très variée : certains sont situés dans des maisons de style traditionnel en bois anciennes ou récentes. D'autres sont des établissements modernes, à l'aspect résolument béton : il ne faut pas s'arrêter à l'extérieur de ces hôtels, dont le service est souvent très bon. Certains offrent même un service traditionnel en chambre de tatami. Et une fois à l'intérieur, la façade n'aura plus aucune importance.
Vous serez reçu chaleureusement dans l'établissement, par un personnel en tenue traditionnelle, qui vous conduira dans votre chambre. Les chambres sont de style japonais (和室) en tatami et en bois. Le service traditionnel comprend le repas dans la chambre. La table est rangée pour la nuit, et la literie japonaise traditionnelle est alors sortie des placards : un matelas posé à même le sol et une couette (布団, futon). Cette formule a l'inconvénient que l'on est souvent dérangé par le personnel de l'établissement: pour installer la table du repas vers 18h, puis pour desservir et installer le futon vers 21h, et enfin le matin pour ranger le futon et installer la table de petit déjeuner vers 8h du matin. Des chambres occidentales (洋室) avec repas en restaurant sont aussi disponibles, mais ont moins de charme, et le restaurant se prête moins qu'une salle privée aux conversations intimes. Les jeunes japonais apprécient le charme des pièces traditionnelles, mais ne souhaitent pas être dérangés : les onsens récents proposent une formule mixte, sans doute la plus agréable : elle comprend une chambre de style japonais, avec une literie moderne dans un espace attenant, et un repas dans un espace privé séparé de la chambre.
Une fois arrivé, il vous sera servi une petite pâtisserie et de thé vert en guise de bienvenue. Le personnel de l'établissement discutera avec vous comme si vous étiez un habitué. Si les bâtiments ont une histoire, elle vous sera expliquée en détail. On vous posera aussi des questions sur votre voyage, et ne soyez pas surpris si l'on appelle "votre époux" (旦那さん, dannasan) ou "votre épouse" (奥さん, okusan) votre conquête de 3 jours qui vous accompagne ce jour-là. Une fois seul dans la chambre, il convient de revêtir le yukata (浴衣) de l’établissement, une robe de chambre en coton, beaucoup plus confortable que vos vêtements de voyage. Si vous avez un gabarit de joueur de rugby, l'établissement fera de son mieux pour vous fournir le yukata « extra long » (特大Tokudai). Il est tout à fait acceptable de se promener dans les parties communes de l'établissement en Yukata. Vous voilà maintenant prêt pour vous rendre au bain. Rangez vos effets de valeur les plus encombrants dans le coffre ou dans vos bagages. Placez votre clé de chambre et votre nécessaire de toilette dans le petit sac fourni par l'établissement.
Le traditionnel bain collectif propose des espaces séparés pour les hommes (indiqués par du bleu et le signe 男), et les femmes (indiqués par du rouge et le signe 女). Les salles de bain font la part belle aux matériaux nobles, la pierre, le bois et le bambou. Les bains les plus simples sont de petites piscines carrées en pierre ou en bois de moins d'un mètre de profondeur et de plusieurs mètres de longueur pour pouvoir étendre le corps, avec parfois une fresque plus ou moins réussie sur le mur. Il est mal vu de plonger sa tête dans l'eau ou de nager dans le bassin. D'autres bains sont de petites piscines en pierre ressemblant à une pièce d’eau naturelle, intégrés avec harmonie dans le décor. Là encore, il s’agit aussi d'un spectacle. On s'y baigne nu après s'être soigneusement lavé dans les douches voisines. La promiscuité peut-être gênante au début pour les européens, mais cela s'oublie vite. En cas de pudeur aigue, la petite serviette fournie peut cacher certaines parties du corps jusqu'à l'entrée dans le bain. L'eau est souvent très chaude, et l'on ne reste que quelques minutes dedans. Il y a parfois un bain d'eau froide permettant de se rafraîchir.
Les bains extérieurs (露天風呂, Rottenburo) sont les plus recherchés. Ils offrent souvent une belle vue sur les environs. Le contraste entre l'eau chaude et l'air frais est fort agréable. Même lorsque la température extérieure est négative, la chaleur de l'onsen permet de rester quelques minutes dévêtu dehors sans sentir le froid. J'ai des souvenirs inoubliables de rottenburo sous la neige. Des bassins privés peuvent aussi être réservés, souvent pour une demi-heure heure, sans supplément, pour un bain intime plaisant et ludique. Certains établissements proposent des bains individuels attenant à la chambre sur le balcon. Cette formule est la plus agréable, mais un peu plus onéreuse. Le plus grand plaisir de l'onsen est après le bain. Les muscles relaxés par l'eau chaude, il est fort plaisant de se promener dans l'établissement, prendre un thé, et lire calmement un ouvrage bien choisi dans sa chambre, en profitant de la douce odeur de paille des tatamis. Les établissements préparent toujours une petite patisserie et du thé pour agrémenter ce moment de plénitude.

Le repas est servi aux horaires japonais, de 18 à 21h. Il se compose de plusieurs plats. Le menu est toujours de saison, et propose des spécialités régionales abondamment commentées par le personnel. Une grande attention est apportée à la présentation des plats. Les grands classiques sont les petits bateaux en bois remplis de poisson cru (刺身, sashimi), et les plats présentés dans des assiettes de bambou. La vaisselle est traditionnelle. La cuisine comprend souvent quelques plats ludiques, comme la viande à cuire soi même, ou le tofu à fabriquer. Les casseroles (鍋, nabe) chauffées sur la table sont aussi fréquentes. Le repas s'accompagne de bière ou de saké. Celui-ci est toujours servi à un prix raisonnable même dans les établissements chics. La soirée permet souvent un deuxième bain avant d'aller dormir assez tôt. L'alcool et le bain chaud garantissent une nuit de sommeil profond. Le petit déjeuner est servi entre 7 et 9 heures du matin. Il comprend également des spécialités régionales sucrées et salées.
Après un dernier bain, le départ se fait assez tôt. Le dimanche se prête à une excursion ambitieuse dans les environs. De Kinugawa-onsen, on pourra se rendre à Nikko. La péninsule d’Izu (伊豆半島) et Hakone (箱根) offrent aussi des sites touristiques de premier ordre pour une journée inoubliable. La voiture est fort pratique pour les visites sur place car les bus de campagnes sont rares et chers. Mais il faut se méfier des bouchons de retour de week-end à Tokyo. Au contraire, un train spécial réservé offrira un retour de tout confort en ville. On apercevra par la fenêtre les néons de la ville de plus en plus nombreux, et les gares de banlieue défiler. On traversera quelques rivières, et le voyage ne se terminera réellement qu'une fois sur le quai, de retour à la vie quotidienne.
Vous pouvez continuer votre lecture dans un Classic Hotel, pour un séjour élégant dans une ambiance victorienne.
Onsens proches de Tokyo et tarifs

Dans la région de Tokyo, les régions les plus accessibles sont:
  • La péninsule d'Izu: les villes d'Atami, d'Ito, de Shimoda, de Toi et de Shuzenji rassemblent de nombreux établissements d'onsen. Les sorties ne manquent pas dans un superbe paysage mêlant mer et montagne
  • Hakone : ce village de montagne a proximité du Mont Fuji est une destination touristique de premier ordre, avec ses sources volcaniques impressionnantes, et le superbe lac dans lequel se reflète le célèbre volcan. La ligne Odakyu propose des trains spéciaux (1h31, Y2020 - 12.6 Euros) jusqu'à Hakone Yumoto (箱根湯本)
  • Les Alpes du Sud sont les montagnes les plus élevées du Japon. Une voiture est nécessaire pour se rendre dans ces petites vallées, et l'on s'arrêtera volontiers en route près des lacs du Mont Fuji. Les onsens sont souvent situés dans des endroits reculés. Il est préférable d'éviter le retour sur Tokyo par l'autouroute « Chuo » (中央高速道路) le dimanche soir. Il n'est pas rare de mettre 5 heures à rentrer dans la ville
  • Kinugawa-onsen : La "Grande Motte" de l'onsen : facilement accessible de Tokyo, cette station rassemble de grands établissements autour d'une rivière encaissée : le paysage n'est pas forcément bucolique, mais le service proposé est souvent de bonne qualité. Les superbes temples de Nikko ne sont qu'à quelques minutes de train, pour un week-end inoubliable. Accès par le train spécial Tobu « Kinu » avec réservation (1h57, Y2800 - 17.5 Euros)
Le site bénévole et indépendant Secret Japan propose de nombreuses adresses d'onsen, avec des explications en anglais et en français.
Les tarifs varient suivant les prestations et le prestige de l'établissement. Ils sont plus élevés le week-end.
Le ryokan « biwa » (枇杷) à Toi (土肥) propose par exemple une formule de demi-pension avec un massage pour environ 75.000 Yens (470 Euros) pour deux personnes en semaine, et 95.000 Yens (600 Euros) le week-end. Les chambres sont récentes mais construites de façon traditionnelle, avec de superbes poutres apparentes. Chaque chambre dispose d'un balcon avec vue sur la mer (et la ville), avec un bain privatif. La cuisine est excellente, et servie dans un espace individuel. Adresse: 静岡県伊豆市土肥259-1 Toi Izu-shi Shizuoka-ken. Tel 0559-97-3124. Accès à Toi: ferry depuis Shimizu, bus depuis Mishima ou Shuzenji.
L'hotel « Asaya » à Kinugawa-onsen, un grand établissement de plusieurs centaines de chambres, propose des formules en demi-pension avec diner japonais pris au restaurant, chambre japonaise de 14 tatamis, et buffet de petit déjeuner pour 42500 Yens (250 Euros) en semaine et 47000 Yens (300 Euros) le week-end pour deux. L'entrée aux bains, y compris un rottenburo sur le toit, est bien entendu incluse. Il existe des formules moins onéreuses. Adresse: 813 Taki – Kinugawa Onsen, Nikko-shi, Tochigi-ken 321-2526 栃木県日光市鬼怒川温泉滝813Tel : 0288.77.1111. Accès direct depuis la gare de Tobu Asakusa à Tokyo par les trains de la compagnie Tobu.
Les deux onsens cités peuvent être réservés depuis Yahoo Japan Travel.

Les onsens sont un sujet fréquent sur les forums internet traitant du Japon. Ce sujet propose de nombreuses informations intéressantes.

6 commentaires:

TiTi a dit…

Superbe article comme d'hab' :)

Ca donne franchement envie de se prendre une semaine de repos et d'aller se larver dans un Onsen au milieu de la nature.

Il parait même qu'il y en a avec des bains réservés aux singes :D

yelougakuen a dit…

lol titi pour la dernière phrase ^^

Sinon, je viens de découvrir ce blog
Excellent je dirais, continuez ^^

François a dit…

Bonsoir,

Félicitations et merci pour le très bel article qui donne encore plus envie de découvrir la magie du pays !

J'ai une petite question (bête !) si le temps vous le permet, les tarifs que vous donnez (demi-pension en semaine et/ou le week-end) sont-ils ceux d'une seule nuit ?

Uchimizu a dit…

Bonsoir,

les tarifs donnés sont bien pour une seule nuit en demi-pension (petit déjeuner et diner), ainsi que pour l'accès aux bains.

mikaa a dit…

Est-il possible d'avoir une version anglaise du Yahoo Japan Travel ? je voulais voir plus d'information sur le Ryokan Biwa mais je ne m'en sors pas...

Anonyme a dit…

Tres bon article,

Si je peux neanmoins me permettre de faire une remarque sur le tarif des trains:

Le Spacia Kinugawa de Tokyo (Shinjuku) a Kinugawa-onsen coute 3900¥ (environ 35EUR)
Un peu moins depuis Asakusa ( 2800¥) soit environ 25EUR.

Bonne continuation au blogeur et bonne vacances aux lecteurs!


ちぼ